Comité étudiant ODD

Logo comité étudiant

Le CÉODD en bref

Le comité étudiant ODD (CÉODD) a pour mission de sensibiliser la communauté universitaire et le grand public aux ODD ainsi qu’aux enjeux s’y rattachant, par le biais de diverses activités de sensibilisation et de vulgarisation. Pour ce faire, il collabore avec des organismes œuvrant à la transition socioécologique du Québec. Le CÉODD contribue également aux initiatives du CIRODD axées sur les ODD.

Projets en cours :

  • Le développement d’une documentation de vulgarisation sur les ODD sous la forme de fiches thématiques;
  • L’organisation et la participation à diverses activités de partage de connaissances (colloques, séminaires, cafés scientifiques);
  • La production d’un podcast portant sur les ODD au Québec;
  • La contribution à des ouvrages scientifiques dirigés par le CIRODD.

L’équipe

Le CÉODD regroupe des étudiant.e.s des cycles supérieurs, membres du CIRODD, qui – par leur profil interdisciplinaire et leurs travaux de recherche – s’inscrivent dans une perspective de transition socioécologique.

 

Talot Bertrand

Détenteur de diplômes d’ingénieur-agronome et de sciences naturelles d’un l’Université d’État d’Haïti, Talot est maintenant inscrit à la maîtrise en sciences de l’environnement à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Sous la direction de la professeure Cécile Bulle, il se dédie à l’amélioration du volet « alimentation » de la base de données d’inventaire du cycle de vie sur la consommation au Québec, afin qu’elle reflète mieux la production locale et des importations.

Mentionnons que Talot est étudiant-chercheur au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG). Il est aussi membre du Réseau international étudiant pour le climat (UniC), depuis 2020.


Luciana Guimarães

Originaire du Brésil, Luciana a réalisé une maîtrise en logistique et recherche opérationnelle ainsi qu’un doctorat en administration à l’Université Federal du Pernambuco, avant d’effectuer un stage postdoctoral à l’Université Laval, en 2015. À titre de chargée de l’exécution du projet « Development of an Exact Algorithm for the Reverse Inventory-Routing Problem », elle s’est penchée sur la collecte intelligente des déchets technologiques, afin d’en minimiser les coûts et d’en optimiser l’efficacité environnementale.

Aujourd’hui, Luciana réalise un second doctorat à l’Université Laval en génie du bois et des matériaux biosourcés. Ses travaux se concentrent sur le design des modèles d’affaires pour les PME de l’industrie de la construction préfabriquée en bois du Québec. Sa recherche s’inscrit dans un projet de la Chaire industrielle de recherche du CRSNG sur la construction écoresponsable en bois (CIRCERB). Elle enseigne également à l’Université Potiguar.

Au fil des ans, elle a publié des articles dans différentes revues scientifiques, tant en anglais, qu’en français ou en portugais. Elle a aussi présenté ses travaux lors de conférences renommées.


Carla Hajar

Détentrice d’un baccalauréat et d’une maîtrise en ingénierie chimique de l’Université de Balamand au Liban, Carla est inscrite au doctorat en ingénierie chimique à Polytechnique Montréal. Elle est également étudiante-chercheuse au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG), où elle s’intéresse à la modélisation des impacts environnementaux.

Sous la supervision d’Anne-Marie Boulay et la cosupervision de Cécile Bulle, le projet doctoral de Carla s’intègre dans le cadre méthodologique de MariLCA : un groupe de recherche international qui travaille à intégrer les impacts potentiels des déchets marins – spécifiquement les plastiques – dans l’ACVI. Sa thèse se concentre sur le développement des facteurs de sort pour les microplastiques émis dans l’environnement marin.


Riadh Mestiri

Riadh Mestiri est candidat au doctorat en sciences géographiques à l’Université Laval. Pendant ses études de premier et de deuxième cycles, il a obtenu un baccalauréat en génie agroenvironnemental ainsi qu’une maîtrise en marketing agroalimentaire. Fort d’une formation pluridisciplinaire réalisée dans différents pays, il s’intéresse principalement aux systèmes alimentaires durables, aux pratiques de gouvernance ainsi qu’aux villes durables. Engagé au sein de différentes associations dont les actions sont en lien avec l’environnement, l’agriculture et l’alimentation, il porte un intérêt particulier à l’accomplissement des ODD.


Joignez le CÉODD!

Faites une réelle différence en joignant le comité ODD du CIRODD. Un engagement flexible qui aura un grand impact sur l’avancement de la transition socioécologique.

Être membre du CÉODD, c’est :

  • Faire partie d’une équipe motivée, conviviale et agile;
  • Bénéficier d’un accès privilégié à la communauté d’experts du CIRODD;
  • Développer une connaissance fine des ODD et des enjeux qui y sont liés;
  • Augmenter ses compétences transversales dans une optique de professionnalisation;
  • Accéder à des opportunités d’alimenter son CV de chercheur.se;
  • Prendre part à des événements en lien avec ses intérêts scientifiques;
  • Être un ambassadeur du CIRODD au sein de la communauté étudiante de la province;
  • Bénéficier d’un appui des membres du CIRODD dans la réalisation des projets;
  • Accéder à une bourse d’engagement.

Critères d’admissibilité

  • Être un ou une étudiant.e de cycle supérieur dirigé.e par un membre régulier.e du CIRODD. ;
  • Être animé par le développement durable et les ODD de l’ONU;
  • Être prêt à fournir un effort constant, tout au long du mandat. Le CIRODD est toutefois conscient que le temps alloué peut varier en fonction du calendrier des livrables et des obligations personnelles des membres du comité;
  • Être ouvert.e à contribuer à la bonne cohésion du groupe en adoptant une attitude respectueuse.

Soumettre une candidature

Faire parvenir à philippe.genois-lefrancois@cirodd.org les documents suivants :

  • Une lettre de motivation
  • Un curriculum vitæ